dindonneau

Le dindonneau

Son histoire

Endémique d’Amérique du Nord, le Dindon sauvage fut le seul volatile domestiqué et élevé à l’époque précolombienne, de l’Oasisamérique (au nord-ouest de l’actuel Mexique et sud-ouest des actuels États-Unis) jusqu’au centre du Mexique ; on chassait également le Dindon ocellé dans le sud de la Mésoamérique, dans les forêts tropicales de la péninsule du Yucatán. Au Mexique, où la dinde était et reste toujours connue sous le nom de guajolote, du nahuatl huexōlōtl (avec une symbolique de virilité à cause de ses appendices charnus (caroncules), et de fécondité), elle tient encore une place importante dans la gastronomie mexicaine.

Les Européens la connaissent par les premiers colons espagnols qui l’appelaient « poule d’Inde » et les missionnaires jésuites qui la ramenèrent vers 1500 en Europe où elle se diffusa rapidement (contrairement à la néophobie envers les aliments végétaux du Nouveau Monde tels que le maïs, la tomate, le cacao ou la pomme de terre) car cet oiseau était assimilé aux volailles de basse-cour (poulet et pintade). Les termes coq d’Inde et poule d’Inde sont abrégés en dinde, l’emploi de ce mot étant attesté en 1600 dans le traité Théâtre d’Agriculture et mesnage des champs de l’agronome Olivier de Serres, qui parle de « l’importun piaulement des dindes », le nom étant à cette époque aussi bien masculin que féminin, usage qui perdure dans bon nombre de parlers populaires.

La dinde arrive d’Espagne en France probablement via la Navarre : un contrat nous apprend que Marguerite d’Angoulême en faisait élever en 1534 dans son château d’Alençon par un fermier navarrais. Les premières dindes mangées en France sont attestées en 1549 lors d’un banquet donné à Paris en l’honneur de Catherine de Médicis et en 1570 aux noces du roi Charles IX. (source wikipédia)

La dinde

C ’est la volaille la plus découpée (55 % des volumes produits).

En France, la consommation de dinde est de 7,4 kg par an et par habitant . Elle représente 27 %  des achats de volaille et 6 % de la consommation de produits carnés.
L ’âge moyen des dindes est de 17 semaines pour les mâles et 13 semaines pour les femelles (donc appellation dindonneau autorisée).

Avec 740 000 tonnes, la France est le premier producteur européen et deuxième producteur mondial.

Les 2/3 de la production française provient de la Bretagne et des Pays de Loire.

Son emploi ne cesse de progresser pour arriver actuellement au 2ème rang des volailles consommées en France (après le poulet).

Dinde ou dindonneau ?

Selon le guide de bonnes pratiques des produits à base de dinde et de dindonneau édité par le CIDEF (comité interprofessionnel de la dinde française) approuvé par la DGCCRF, les termes « dinde » et « dindonneau » s’emploient indifféremment et correspondent à un animal dont l’âge d’abattage n’excède pas 25 semaines.

dinde

Amitiés Gourmandes

Partager la recette
La cuisine est un voyage. Les plats de notre enfance avec leurs parfums et leurs saveurs nous emportent dans le tourbillon de nos souvenirs. Un voyage à travers le monde avec des goûts, des textures, des associations venus d’ailleurs. Convaincu par ces raisonnements et après plus de 45 années passées derrière les fourneaux, j’ai créé « cuisine-passion.net » pour partager avec Vous, ma Passion pour la Cuisine et pour tout ce qui l’entoure, avec des idées, des recettes, des produits, des histoires… Amitiés Gourmandes
Posts créés : 679

Posts liés

Laissez un commentaire !

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Retour en haut